Maman pleut des cordes

De Hugo de Faucompret
France - 2020
animation, court-métrage
diffusion : 2021
E
P

Jeanne, 8 ans, est un petite fille au caractère bien trempée. Sa mère, en revanche, traverse une dépression et doit envoyer sa fille passer les vacances de Noël chez sa Mémé Oignon...
Mais Jeanne n’a pas compris ce qui arrive à sa mère et part en traînant les pieds : à la campagne, il n’y a rien à faire, et la maison de Mémé pue l’oignon ! Pourtant, contre toute attente, les vacances s’avèrent être une véritable aventure.

Avec le voix de Yolande Moreau, Arthur H. et Céline Sallette.
 

Programme composé de :

- LE MONDE DE DALIA de Javier Navarro Aviles
France - 2020 – 3 min
Dalia découvre avec émerveillement la serre tropicale mais perd rapidement son père de vue. Un monde fantastique se déploie alors devant elle.

 

- TOUT SUR MAMAN de Dina Velikovskaya
Russie – 2015 – 7min
L’histoire d’une mère qui a déjà tant donné à ses enfants qu’il semble ne lui rester plus rien. Mais la vie lui offre soudain de nouvelles opportunités.

 

- LE RÉVEILLON DES BABOUCHKAS de Natalia Mirzoyan
Russie – 2019– 8 min
Maschunya reste à contre-coeur chez sa grand-mère pour fêter le réveillon. La soirée prend vite une autre tournure quand arrivent les invitées…

 

- MAMAN PLEUT DES CORDES de Hugo de Faucompret
France – 2021 – 30 min

 

*DÈS 5 ANS*

TARIFS : 5,5 € / 4 €

Ciné-rencontre : à la suite de la projection du mardi 21 décembre à 14h, le Dietrich invite les jeunes spectateurs à une rencontre avec le compositeur de la bande son du film, Pablo Pico (également compositeur des B.O. d’Adama et de L’extraordinaire voyage de Marona).

Critiques

  • Avec une distribution de « voix » trois étoiles (Yolande Moreau, Céline Sallette et Arthur H), Maman pleut des cordes est une tendre chronique familiale mise en scène avec sensibilité et soin, à l’image des décors, paysages vallonnés frémissants de vie, tous peints à la main. Sublimant l’ensemble, la bande sonore signée Pablo Pico, compositeur de nombreux films d’animation, marie musique instrumentale et bruits de la nature en une farandole un peu folle. www.la-croix.com

  • À sujet difficile, histoire lumineuse : bien que Maman soit « triste comme une crêpe sèche au gras de jambon » (Jeannou a le sens de la formule !), le film insuffle espoir et amour au cœur du quotidien de la jeune fille, à la manière du très beau La vie de château. cinephantasmagory.com