Mayhem

De Joe Lynch
Avec Steven Yeun, Samara Weaving, Steven Brand
USA - 2017
1h26
horreur
V
diffusion : 2017
E
P

Fraîchement remercié par ses employeurs, un col blanc prépare son départ en ruminant sa rancœur. Au même moment, un mystérieux virus éclate, transformant chacun des membres de la firme en infecté assoiffé de sang...

 

Ce film n’étant jamais sorti au cinéma, il n’est pas frappé d’une interdiction aux mineurs. Nous vous signalons cependant que certaines scènes peuvent être de nature à choquer les âmes sensibles !

 

Le vendredi 13 avril à partir de 20h, rendez-vous incontournable, la nouvelle soirée "Very Interesting Prog", sera l'occasion de découvrir en avant-première ce que vous réserve Le Dietrich pour les mois à venir avec diffusion de bandes annonces, extraits de films, contenus inédits et originaux (20h – Entrée libre).

Et cette soirée VIP respectera la tradition du Vendredi 13 avec rien moins que deux films : MAYHEM, film d’ouverture du dernier « Étrange Festival » totalement inédit en salle et GHOSTLAND, qui a raflé 3 prix à Gérardmer cette année. Bref, de quoi passer une glaçante soirée !

TARIFS SOIRÉE du 13/04 :
1 FILM = TARIFS HABITUELS
2 FILMS = PLEIN TARIF 11 € / TARIF RÉDUIT 9 € / ADHÉRENTS DIETRICH ET CARTE CULTURE 7 €

Critiques

  • Inutile de se voiler la face, Mayhem n’apporte rien au genre. Le scénario ne s’encombre d’aucune profondeur et la mise en scène ne brille pas par sa créativité. Cela en fait-il un mauvais film pour autant ? Nullement. Durant 80 minutes, le réalisateur Joe Lynch nous embarque dans un énorme défouloir, souvent jouissif (...). Les massacres à grands coups de ciseaux, tournevis et claviers d’ordinateur s’enchaînent ainsi à vitesse grand V. C’est violent, cru, sadique par moment… Bref, délicieusement WTF. www.lacritiquerie.com

  • L’introduction d’un tel virus dans une société au sein de laquelle la pression imposée par la hiérarchie est aussi forte revient à craquer des allumettes à côté d’une flaque d’essence. Les quelques 200 employés de TSC, placés en quarantaine et enfermés dans leur immeuble, ont 8 heures pour régler leurs comptes ou faire tout ce qu’ils s’interdisaient jusque là (…) Au milieu de ce joyeux bordel orchestré par un scénario qui assume pleinement son côté jubilatoire, on suit la quête de reconnaissance et de rédemption de Derek Cho (Steven Yeun), jeune avocat brillant et ambitieux, dont les ambitions sont brisées à l’issue d’une journée cauchemardesque qui lui fera comprendre qu’il n’est qu’un pion destiné à être balayé pour protéger ses supérieurs. (...) Un bon petit film de festival, à la fois ludique et intelligent. leschroniquesdecliffhanger.com