Titicut follies

De Frederick Wiseman
VERSION RESTAURÉE
USA - 1967
1h24
documentaire
VOST
diffusion : 2017
E
P

Bridgewater (Massachusetts), 1967. Frederick Wiseman tourne Titicut Follies, son premier film, dans une prison d’État psychiatrique et atteste de la façon dont les détenus sont traités par les gardiens, les assistants sociaux et les médecins à l’époque. Ce qu’il révèle a valu au film d’être interdit de projections publiques aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Témoin discret et vigilant des institutions, Frederick Wiseman pose, avec Titicut Follies, les bases de ce qui fait son cinéma depuis 50 ans.

La séance du lundi 6/11 à 21h sera précédée d’un pot convivial et suivie d’une discussion avec le Dr Diane Levy-Chavagnat, psychiatre.

Critiques

  • C’est une œuvre phare du cinéma documentaire, un brûlot interdit de diffusion pendant plus de vingt ans aux États-Unis (…). Bridgewater n’est pas n’importe quelle institution : c’est à la fois un hôpital et une prison. Ses patients ne sont pas seulement soumis à un internement, mais qui plus est à une incarcération, et les soins qu’on leur prodigue ne se distinguent pas toujours des châtiments qu’on leur inflige. C’est de cette ambiguïté entre soigner et punir que le film tire sa force subversive, dont le montage appuie l’ironie virulente. (…) Dès ce premier coup d’éclat qui inaugurait une œuvre prolifique, Wiseman saisissait avec une acuité sidérante la coercition que le pouvoir exerce sur les corps. www.lemonde.fr

Prochaines séances