Les frissons de l'angoisse

Profondo Rosso

De Dario Argento
Avec David Hemmings, Daria Nicolodi, Gabriele Lavia
Italie - 1975
2h
horreur
VOST
diffusion : 2018
E
P

Une conférencière télépathe est sauvagement assassinée. Peu avant sa mort, elle avait ressentie une présence meurtrière très proche. C'est le début d'une série de crimes inexpliquables.

VERSION INTÉGRALE

Critiques

  • À partir d’une intrigue pas plus compliquée qu’une autre, Argento parvient à noyer le spectateur sous un flot d’informations afin qu’il se retrouve dans la même situation que l’enquêteur-voyeur. Ce dernier est confronté à une énigme dont il doit recoller peu à peu les morceaux, alors que la solution se trouvait enfouie au fond de sa mémoire visuelle. David Hemmings, acteur déjà en position d’enquêteur du réel dans le Blow up (1966) d’Antonioni, doit recomposer mentalement ce qui s’est passé le soir du meurtre afin d’atteindre la vérité. (…) La musique kitsch des Goblin est pour beaucoup dans le plaisir que prend le spectateur à suivre les déambulations sans fin d’un personnage principal finalement peu perspicace. www.avoir-alire.com

  • Plus qu’un giallo traditionnel, Profondo Rosso est une construction mentale. (…) Travail sur les couleurs saturées, poésie morbide des meurtres, narration elliptique, Les Frissons de l’angoisse peut être considéré comme le mètre étalon de l’œuvre du réalisateur romain, celui, avec Suspiria, auquel on comparera tous ses autres films. www.dvdclassik.com