Litan

COPIE 35 MM

De Jean-Pierre Mocky
Avec Jean-Pierre Mocky, Marie-José Nat, Nino Ferrer
France - 1981
1h28
fantastique, inclassable
VF
diffusion : 2019
E
P

Jock, géologue en mission, et sa femme Nora sont de passage dans la petite cité montagneuse et brumeuse de Litan. La fête locale où les habitants fêtent les morts bat son plein. Une nuit, Nora est réveillée par un rêve étrange et terrifiant. Commence alors pour Jock et Nora une série de mésaventures, alors que le carnaval macabre prend une tournure de plus en plus terrifiante.

Dans le cadre de la soirée hommage à Jean-Piere Mocky. Cet ovni fantastique qu'est LITAN (en copie 35 mm, la copie de M. Mocky en personne !) sera précédé d'un entretien filmé du photographe Jean-André Bertozzi (à 21h).

DOCUMENTAIRE SEUL : 5,5 € / 4 €
FILM SEUL : TARIFS HABITUELS
DOCUMENTAIRE + FILM : 11 € / 9 € / ADHÉRENTS 4 €

Critiques

  • On a trop tendance à réduire Jean-Pierre Mocky à un vieux chewing-gum gueulard et mythomane – ce qui nous le rend certes extrêmement sympathique. Or il a su nous surprendre. Surtout dans les années 80. […] On le sait peu mais Litan reste l’un de ses films les plus récompensés (prix de la critique à Avoriaz en 1982, et sifflé par De Palma et Boorman selon Mocky), mais aussi l’un des plus rares. Un poème glauque et grotesque, constamment sur le fil du risible et du sublime, à deux doigts du bâclage et du risible. Une œuvre de funambule. […] Une tentative fascinante de cinéma fantastique français dans lequel la dramaturgie a moins d’importance que l’atmosphère. Brian de Palma déteste, Mocky l’emmerde. www.chaosreign.fr

  • Cinéaste définitivement fâché avec les conventions, Jean-Pierre Mocky s’est également montré très enthousiaste avec le fantastique. En 1981, il quitte les brûlots anticléricaux, satiriques et véhéments et met en scène Litan, une sorte de Dead can dance fascinant, montrant un couple de passage dans une ville étrange où l’on célèbre les morts. Sorti en même temps que son Y a-t-il un français dans la salle ?, fable politique qui prenait (déjà) la forme d’un film choral pour révéler les névroses secrètes de monstres ordinaires, ce beau petit film fantastique ne semble pas prendre au sérieux le bazar de la série B et préfère s’amuser avec ses personnages complètement fous. On est constamment au bord du Grand Guignol, mais l’honnêteté de l’ensemble et la puissance atmosphérique sont des atouts de poids. www.avoir-alire.com

  • Plongeant ses racines dans des traditions populaires très européennes, cette peinture d'une ville bizarre emporte avec facilité le spectateur dans un défilé de fous, de musiciens aux masques d'argent, dans le cadre très bien exploité de la ville d'Annonay, aux architectures décrépis et étonnantes. En tant que cinéma d'atmosphère, dès les premières minutes du métrage, il est évident que Litan s'avère une réussite, peuplée d'images insolites, nombreuses et marquantes. […] Une curiosité riche d'intérêt. devildead.com